Les militants de Greenpeace ont maintenant passé la frontière et se dirigent avec le fut de déchets toxiques vers le siège central de Novartis. Après que la chimie bâloise ait transporté ces déchets toxiques à l’étranger il y a plus de 45 ans en passant illégalement la frontière pour les décharger sur le site de la décharge sauvage du Letten, Greenpeace ramène ces déchets chimiques toxiques à Bâle, 45 ans plus tard. Greenpeace devrait arriver vers 13.45 h au siège central de Novartis International à la porte 10, rue de Huningue à Bâle.

Bâle (BS). Vous prendrez connaissance de la
suite des événements par l’image et le texte sur fr.greenpeace.ch.
Nous y transférons régulièrement de nouvelles photos.